Balade en mer dans les îles Egades

Balade en mer dans les îles Egades

Mon petit paradis se trouve à l'extrême pointe occidentale de la Sicile, à quelques encablûres de Trapani. L'archipel des îles Egades abrite l'une des plus belles réserves marines d'Europe. Les trois îles sont facilement accesibles en aliscafo depuis Trapani. Il y a les plages paradisiaques de Favignana, les fonds translucides de Levanzo, et les montagnes de Marettimo.

Vendredi 26 juillet - Nous avions prévu de refaire la réserve du Zingaro en bateau, mais finalement nous avons opté pour les îles Egades, une des merveilles siciliennes. Domenico, à La Mattanza, nous arrange l'affaire : il contacte pour nous Egadi Boating et nous voilà partis au port pour récupérer le bateau : un grand zodiac (avec douche intégrée!). Départ un peu avant 10H30, retour prévu pour 18H00. 

Nous prenons connaissance des incontournables : pas de possibilité d'aller jusqu'à Marettimo, située à 35 kilomètres de Trapani, interdiction de faire le tour de Levanzo en raison de la zone marine protégée, par contre, tout est possible ou presque à Favignana, sauf bien sûr d'accoster dans le port.

Trapani et Erice en arrière plan
Trapani et Erice en arrière plan

Il fait très beau et chaud, mais un vent puissant agite la mer. Il nous semble qu'il y a peu de bateaux qui sortent du port. Néanmoins la houle de face est plutôt sympa, et nous nous éloignons tranquillement de Trapani.

Nous allons droit devant, direction Favignana et Levanzo. En quittant Trapani, nous passons à proximité de la Colombaia, une forteresse médiévale située sur une petite île à l'extrêmité occidentale du port de Trapani.

Tout naturellement, nous nous dirigeons vers Favignana, avec l'idée de faire une halte à Cala Rossa pour déjeuner dans le bateau. La vue d'en haut sur la crique est si somptueuse qu'il sera intéressant de voir le décor au niveau de la mer. 

En attendant, il n'y a pas grand-monde sur l'eau, à part quelques voiliers et les aliscafi qui font la navette entre Trapani et les trois îles.

Nous passons pas très loin de l'île de Formica, qui est une petite langue de terre située entre Levanzo et Trapani. Elle servait autrefois à pêcher et dépecer le poisson qui était ensuite acheminé sur Favignana. Nous apercevons au passage une construction fortifiée sur laquelle a été bâti un phare. Formica est aujourd'hui une île privée qui est le siège d'une communauté thérapeutique spécialisée dans le traitement de la toxicomanie.

Île Formica
Île Formica

Nous approchons de Favignana et décidons de jeter l'ancre au large de Cala Rossa. Le vent est fort et l'ancre pas assez lourde pour immobiliser le Zodiac. A chaque fois la houle nous entraine à proximité d'un magnifique catamaran, au risque de le heurter. 

Le décor est hallucinant, la couleur de l'eau incroyable. Mais après plusieurs tentatives infructueuses pour stabiliser le bateau, et un pique-nique expédié, nous repartons pour Levanzo où nous espérons pouvoir nous arrêter. Mais là encore, les bateaux se font rares, et le vent est trop important pour jeter l'ancre. Nous longeons la côte jusqu'aux faraglione.

Levanzo
Levanzo

Cliquer pour agandir les images

Le port de Levanzo se situe dans la baie de Cala Dogana, où se trouve le minuscule village constitués de maisons blanches qui font face à la mer. En 2011, le nombre d'habitants s'élevait à 208. Il n'y a pratiquement pas de routes, à part un tronçon qui part du port et se termine aux faraglione. Levanzo est un paradis calme et tranquille, c'est une île magnifique qui a su rester sauvage et préservée du tourisme de masse.

Voir De Trapani à Levanzo (Sicile 2018)

Comme il est interdit de faire le tour de l'île, nous remettons les gaz sur Favignana. Il fait chaud malgré le vent, et c'est un plaisir de naviguer dans ces conditions. Nous arrivons enfin à ne pas trop dériver lorsque nous nous arrêtons.

Pas question de repartir sans avoir jeté un oeil sous ce qu'il se passe sous l'eau : nous découvrons du sable blanc, des plantes marines, des poissons peu farouches qui tournent autour de nous.

Cliquer pour agrandir

Après la baignade un peu fraîche à cause des courants, il est temps de reprendre "la route" pour Trapani. Au fur et à mesure que nous nous éloignons des îles, une brume commence à envelopper Favignana et Levanzo, l'effet est splendide.

Nous visualisons encore une dernière fois Trapani depuis la mer, tranquillement, nous sommes un peu en avance pour rendre le bateau. La journée a été magique malgré une mer un peu agitée qui ne nous a pas permis de nous poser où l'on voulait.

Cliquer pour agrandir

Page précédente : Favignana - Page suivante : Palerme 2