FAVIGNANA

Favignana

L'île de Favignana compte une longue et riche histoire. Appelée Aegusa (l'île des chèvres en grec), elle fut d'abord peuplée par les Phéniciens, puis par les Romains. Elle fut également Arabe puis Normande. Puis l'Espagne en prendra aussi possession. Outre sa richesse culturelle, Favignana recelle de paysages magnifiques

Jeudi 25 juillet - Direction les îles Egades, ou plutôt, l'une de ces îles : Favignana. Levanzo reste ma préférée, mais aujourd'hui, c'est découverte de la plus grande des îles Egades en vélo, avec baignade dans des criques de rêve. Aussitôt débarqués du bateau, nous filons louer des vélos électriques, et acheter de quoi pique-niquer, puis direction "cala azzurra". Et là, débute le bonheur d'une balade à vélos sur une île presque sans voitures...

Première halte à la cala azzurra : la plage n'est pas très facile d'accès, il faut descendre avec prudence. La vue sur la mer est juste fabuleuse.

Nous trouvons une place sur les rochers et descendons nous baigner. L'eau est transparente. Une fois passés les rochers, le fond est sablonneux, et donne cette couleur turquoise qui à chaque fois coupe le souffle. Une italienne nous conseille de faire un saut à la cala rotonda, ce sera notre destination de l'après-midi.

Nous faisons une halte au bar (surpeuplé) en face de la cala azzurra, puis nous repartons en vélo en direction de la cala rossa, au-delà du phare de Punta Marsala, sur la pointe sud est de l'île.

La cala rossa est une crique encore plus difficile d'accès, où nous ne descendrons pas. Il n'y a pas de plage à proprement parler, il faut s'installer sur les rochers et se baigner dans les eaux turquoises. Nous laissons nos vélos et admirons la vue. Depuis le haut, elle est magnifique.

Le temps d'en prendre plein la vue et nous reprenons nos vélos pour rejoindre la cala rotonda. Il faut traverser toute l'île, séparée par un isthme, cette étroite bande de terre qui relie les deux parties de Favignana. Nous quittons la partie plate pour le côté ouest, plus escarpé.

Le bourg de Favignana se situe au milieu de l'île, sur l'isthme. Il est dominé par une colline de 300 mètres de hauteur, le mont Santa Caterina, au sommet de laquelle on trouve un fort d'origine sarrasine, non visitable.

La balade en vélo est super agréable (sauf le passage du tunnel!) et nous arrivons à cala rotonda

Si cette crique est réputée pour être un beau port naturel à l'abris des vents, nous ne sommes pas émerveillés par la plage. Une tentative de baignade se solde par un retrait en raison de la présence de méduses. 

Nous terminons la journée par une pause gelati puis aperitivo sur la piazza Madrice avant de retourner au port pour prendre l'aliscafo (hydroglisseur à grande vitesse) pour Trapani.

Le port de Favignana est situé dans le centre de l'île. Il est à la fois port de pêche, de plaisance, et lieu d'arrivée des aliscafi venus de Trapani, de Marsala et d'autres villes siciliennes.

Cliquer pour agrandir

J'aime bien trainer sur les quais, où les bâtiments délabrés des anciennes conserveries de thon fermées depuis longtemps sont encore visibles. On ne peut pas rater l'élégance du Palazzo Florio, construit vers 1876, commandé par les Florio, grande famille d'entrepreneurs calabrais et maitres de la thonnerie de l'île, pour leur résidence d'été à Favignana.

La traversée Favignana - Trapani se fait à la lueur d'un coucher de soleil somptueux sur la méditérrannée.

Page précédente : Mazara del Vallo    Page suivante : Balade en mer dans les îles Egades