Elena Ferrante "L'amie prodigieuse (Tome 3) - Celle qui fuit et celle qui reste"

27/04/2019

Il y a longtemps que j'ai terminé la lecture de cet avant dernier tome. Dans ce livre, Elena Ferrante évoque les grands bouleversements de la société italienne, avec mai 68, les mouvements protestataires, le féminisme, l'extrême gauche et le terrorisme, l'extrême droite financée par la mafia. 

Elena est diplômée de l'École normale de Pise et gravite dans un monde d'intellectuels et d'universitaires, elle a publié un roman qui lui a procuré une certaine popularité, s'est marié avec un prof d'université issu d'une famille bourgeoise et intellectuelle milanaise, a eu deux enfants. Mais elle trompe son mari avec Nino, son éternel amour, qui fut aussi celui de Lila.

Lila, surdouée mais instable, est parvenue à s'extraire de la misère ouvrière dans laquelle elle était tombée en ayant compris que l'avenir était dans l'informatique.

L'amitié entre Elena et Lila est toujours complexe, parfois hostile, mais bien réelle. 

Les deux femmes aux destins tellement dissemblables vont traverser les années soixante-dix en alternant les rapprochements et les éloignements.

A la fin de ce tome, on ne rêve qu'une d'une chose : attaquer le dernier volume pour savoir comment Elena Ferrante mettra un terme à cette saga passionnante.