ORVIETO

Orvieto

Orvieto, située dans la province de Terni, en Ombrie, est une petite ville d'un peu plus de 20 000 habitants, très touristique. Elle est connue entre autre pour sa magnifique cathédrale gothique, chef d'oeuvre de l'architecture médiévale italienne.

Duomo
Duomo

Jeudi 29 juillet - Perugia- Orvieto, 80 kilomètres sur une route de montagne presque déserte. La "statale 448" passe le long du lac de Corbara, grand bassin artificiel réalisé au cours des années 1960 utilisé en tant que barrage hydroélectrique sur le Tibre. On n'aperçoit personne sur les rives. Finalement, nous retrouvons la civilisation en arrivant à Orvieto. Nous trouvons la gare, mais pas le parking gratuit derrière la gare 😯. Du coup, au lieu de prendre le funiculaire, nous montons directement en voiture dans la partie haute de la ville, construite sur un rocher haut de 325. Nous nous garons Piazza Cahen, le parking est très pratique pour visiter la ville mais il est hors de prix (plus de 20 euros pour 8 heures). Surtout ne pas faire comme nous et essayer de trouver le parking gratuit de la ville basse (très peu indiqué, comme c'est souvent le cas en Italie).

Orvieto est une petite ville médiévale réputée pour ses nombreux palazzi, ses églises, ses tours, ses remparts étrusques et ses petites places. Il est très agréable de déambuler au hasard des ruelles pavées. Mais ce n'est pas la plus belle ville d'Ombrie.

Cliquer pour agrandir

Tout au bout de la rue principale qui traverse le centre historique, la Piazza del Duomo et la cathédrale avec sa façade absolument magnifique sous le soleil. 

C'est le 13 novembre 1290 que le pape Nicolas IV posa la première pierre de cet édifice qui s'appela d'abord pendant quatre siècles Santa Maria della Stella puis Santa Maria Assunta in Cielo au XIXème siècle. Au fil du temps, des modifications importantes furent apportées par plusieurs artistes célèbres dont Andrea Pisano

La façade est à couper le souffle avec son triptyque couverts de bas reliefs, les mosaïques colorées qui développent des thèmes de la vie de la Vierge et la rosace centrale surmontée de statues. 

Cliquer pour agrandir

Les bas reliefs furent réalisés entre 1320 et 1330. Ils ornent les quatre pilastres, et représentent divers thèmes religieux comme la création du monde, Abel et Caïn, des épisodes de la vie de Jésus. J'ai préféré les bas reliefs du quatrième pilier, consacrés au jugement dernier : la résurrection des morts, les justes conduits au Paradisles Saints, les Apôtres, Jean et Marie devant le Rédempteur, tandis qu'en bas à droite sont sculptés les damnés et les réprouvés conduits en Enfer.

Cliquer pour agrandir

Détails de la façade
Détails de la façade

Longue de 90 mètres, large de 33 mètres et haute de 34 mètres, la cathédrale renferme des trésors artistiques : des statues en marbre d'une grande finesse, des fonds baptismaux en marbre également, de style gothique, ornent l'édifice, sans compter les tableaux et les fresques.

Cliquer pour agrandir

L'intérieur est constitué de trois nefs divisées par dix colonnes faites de travertin blanc et de basalte noir. Le sol en calcaire rouge, parfois gravé de signes étranges, s'étend de l'entrée jusqu'à l'abside. C'est un baroque chargé que je n'apprécie pas particulièrement, mais l'ensemble est véritablement harmonieux.

Intérieur du Duomo
Intérieur du Duomo

Cliquer pour agrandir

Après une halte dans un petit restau de la rue principale, nous redescendons Piazza Cahen pour remettre des pièces dans le parcmètre et pour jeter un oeil sur la Fortezza Albornoz qui abrite un jardin public. Il ne reste pas grand-chose de la forteresse construite en 1364, à part une tour qui surplombe la vallée. Le jardin est sans intérêt, l'amphithéâtre en chantier est interdit d'accès, en revanche la vue sur les collines environnantes, sur la vallée d'Orvieto et sur la vallée de la Paglia est magnifique.

Puis nous retournons Piazza del Duomo, pour une visite des souterrains de la ville : Orvieto sotterranea. Perchée sur une colline de tuf, Orvieto ne pouvait pas s'étendre autrement que verticalement, en créant un vaste réseau de grottes, de tunnels et de puits. D'abord creusées par les étrusques, ces grottes (plus de 1200 recensées) ont servi au fil des siècles de chambres froides, de pigeonniers, de caves à vin, ou plus récemment d'abris antiaériens pendant la deuxième guerre mondiale. La visite guidée, fort intéressante, dure une heure. Nous avions une guide italienne passionnante, il fallait juste ne pas se déconcentrer pour suivre les explications dans la langue de Dante.

Infos pratiques

Visite guidée d'Orvieto Underground :
  • du 1 janvier au 31 décembre tous les jours aux heures suivantes: 11,00; 12,15; 16,00; 17,15 (dans les périodes de grande affluence touristique, toutes les 15 minutes) - Fermé le 25 décembre.
  • Dans les périodes de grande affluence touristique, visites en allemand, français, espagnol et russe.
  • La visite guidée des groupes organisés, pour lesquelles il est toujours conseillé une réservation, peuvent s'effectuer tous les jours de l'année, a n'importe quelle heure.

✏ Tarif : 7€ - 5€ tarif réduit

A savoir que des mariages sont organisés officiellement dans les souterrains.

Cliquer pour agrandir

Enfin, pour terminer la journée, nous retournons encore une fois en direction de la Piazza Cahen pour la visite du Pozzo San Patrizio.  Ce puits de 53 mètres de profondeur et de 13 mètres de largeur comporte 248 marches jusqu'à la nappe phréatique. 70 ouvertures amènent un peu de lumière. C'est le pape Clément VII qui a ordonné sa construction, afin de fournir à la ville un accès à l'eau potable en temps de guerre et c'est Antonio da Sangallo qui s'est chargé de la réalisation de l'ouvrage entre 1527 et 1537. Ce puits a l'ingénieuse particularité de posséder deux rampes autonomes, une pour la descente, une pour la montée, permettant ainsi aux mules de ne pas se croiser.

Pozzo San Patrizio
Pozzo San Patrizio

Cliquer pour agrandir

Infos pratiques 

Billet à partir de 4,50€, visite autonome.

La visite d'Orvieto s'impose donc lorsque l'on découvre l'Ombrie, mais il reste comme une impression de piège à touristes que l'on ne ressent pas dans les autres villes. Le parking est beaucoup trop cher, c'est une arnaque, les commerçants ne sont pas gracieux, l'ambiance n'a pas le charme des villages comme Spello ou Gubbio, par exemple.


Page précédente : Perugia - Page suivante :