San Vito Lo Capo

San Vito Lo Capo

San Vito lo Capo est une station balnéaire située au pied du Monte Monaco à l'extrêmité du cap San Vito. Ce qui en fait sa spécificité? Sa plage de 3 km et ses eaux émeraudes.  

Mardi 30 juillet - Nous poursuivons notre périple seuls. Emmanuel et Marie-Claude ont repris l'avion pour Lyon. Avant de nous rendre à l'extrême sud de la Sicile, nous faisons un saut à San Vito, pour le plaisir des yeux : l'eau y est d'une limpidité et d'une couleur stupéfiantes. Nous y avions fait une halte au large l'année précédente (Réserve naturelle du Zingaro) et franchement, c'était tellement beau que cette fois nous voulions voir la plage et profiter de la baignade.

Nous avons loué pour une nuit une chambre à Castelluzzo au B&B La Mia isola https://www.lamiaisola.net/, que je recommande vivement tant par l'accueil des propriétaires que par la qualité de la prestation.

Castelluzzo, c'est un point de départ idéal pour visiter le golfe de Macari, pousser jusqu'à San Vito, ou même tracer jusqu'à Trapani. Cette côte est pour moi la plus belle de Sicile.

Aussitôt installés, nous partons pour San Vito Lo Capo. Nous savons à quoi nous attendre, San Vito est une station balnéaire réputée et évidemment très peuplée. Les parkings sont rares, aussi nous décidons de nous garer bien avant le village et d'attendre la navette qui emmène les visiteurs à la plage. Bien entendu nous ne trouvons aucune navette et aucune indication, aussi nous gagnons la plage à pied. Le chemin est un peu long et le village n'a pas beaucoup de charme. En revanche, quand on aperçoit la couleur de l'eau, on reste bouche bée.

San Vito possède une longue plage de sable blanc, en forme de croissant de lune, recouverte de parasols et de chaises longues à louer. Seul un coin de la plage est libre, et nous allons nous y installer. Contrairement à ce que nous craignions, même si l'endroit est bondé, il nous est facile d'avoir un peu d'espace autour de nos serviettes. Il y a quelques rochers tout au bord de l'eau sans que cela soit gênant et nous sommes au pied du Mont Monaco : l'environnement est magnifique.

L'eau est chaude, transparente, on voit les poissons dans les rochers, et la pente est extrêmement douce. On comprend vite pourquoi San Vito Lo Capo est une des villes les plus touristiques de Sicile.

Le temps de quelques baignades, d'un peu de farniente, et d'un truc avalé vite fait dans un bar- resto en bord de mer, nous décidons d'aller nous promener jusqu'au phare. Le début d'après-midi amène son lot de baigneurs et il y a de moins en moins de place sur le sable. Les plages privées avec leurs parasols et leurs chaises longues sont prises d'assaut. Il est hallucinant de voir que certains "baigneurs" sur ces plages ne voient même pas la couleur de l'eau tellement ils sont éloignés du bord.

San Vito
San Vito
San Vito
San Vito
San Vito
San Vito

La plage de San Vito est immense, et du côté du port de plaisance, il y a beaucoup d'espace destiné à ceux qui ont envie de faire du sport (volley, badminton, etc). C'est un peu vide, car il fait chaud et tout le monde est dans l'eau.

Nous nous baladons vers le phare, qui paraissait plus près à vue d'oeil. Nous sommes absolument seuls.

Il n'y a rien d'autre à faire que de regarder l'horizon et se remplir les yeux de ces couleurs irréelles, bleues, vertes, émeraudes.

L'air de rien, nous avons beaucoup marché et la voiture est encore loin. Coup de bol, nous croisons un arrêt de bus, et nous réalisons que la navette gratuite qui va nous emmener au parking ne va pas tarder.

Comme le décor mer - montagne est assez féérique, nous nous arrêtons sur la route du retour à la spiaggia Santa Margherita, vaste plage de sable et de rochers joignable à pied ou en petit train électrique local. D'ailleurs, c'est ce que nous faisons à l'aller, nous retournerons au parking à pied au retour. La plage est assez vide, il est plus de 18 heures, et les familles rentrent chez elle. De plus, les algues ne donnent pas forcément envie de se baigner.

Le paysage du golfe de Macari, aux vrais airs d'Afrique, est vraiment superbe. 

Cliquer pour agrandir

Nous profitons du soleil qui se couche sur le Monte Cofano et nous retournons à Castelluzzo où nous dénichons une bonne pizzeria avec terrasse (et chats intéressés). 

Précédent : Erice - Suivant : Portopalo di Capo Passero